Circuit "Les Chemins de la Ribeira Sacra"

Ce circuit s'étend sur la rive méridionale du río Sil, depuis Castro Caldelas jusqu'à Ourense. Le paysage que nous offrent les terres de la Ribeira Sacra est grandiose, il s'étend depuis la rive du río Miño, jusqu'aux pentes rocheuses des gorges du Sil.

Jour 1
Sortie. Dimanche.
L'histoire de cette contrée tourne autour de la forteresse de Monterrei, centre culturel de l'époque, sur laquelle le Monastère de Celanova exerçait son pouvoir, qui devint plus tard un domaine royal, et dont l'ensemble monumental est formé par le Palais des Comtes, du XVIe siècle, l'église Santa María Gracia et le Donjon de 1482.

Entre les trouvailles archéologiques les plus anciennes de la zone, il faut citer les restes de céramique néolithique, trouvés dans le lieu appelé Santa Ana, ainsi que quelques dolmens et tumulus. L'art rupestre est représenté dans les sculptures d’Abedes. Il est intéressant aussi de visiter le Parc Naturel O Invernadoiro, non loin de là.
Jour 2
Lundi.
De grands historiens comme Plinio ou Estrabon situent l'origine de Monforte entre les années 900 et 600 av. J.C. Ce village possède un riche patrimoine culturel, qui comprend, en particulier, le Monastère Bénédictin San Vicente, le Pazo Condal (Manoir Comtal), le Vieux Pont, le Couvent Santa Clara et le Couvent San Jacinto, etc.

Il est intéressant d'aller jusqu'au Pazo (Manoir) de Tor et aussi de visiter quelques exemples de l'art roman rural, comme l'Eglise de Rivasaltas ou l'Eglise de Valverde. Monforte est un excellent point de départ pour visiter la Ribeira Sacra et contempler sa grande beauté naturelle et paysagère, entre des falaises spectaculaires et une végétation touffue, territoire où l’on trouve de nombreux monastères qui trouvèrent là un refuge à l'époque médiévale, et qui sont à l'origine du nom de Ribeira Sacra.
Jours 3 et 4
Mardi et Mercredi.
Pour connaître l’histoire de la "RIVOYRA SACRATA", première dénomination de la Ribeira Sacra, il faut se transporter à l'année 1124, où Doña Teresa de Portugal employait ce terme pour se référer à l'abondance d'ermitages, de grands et petits monastères situés des deux côtés du cours inférieur du Sil.

La prolifération de constructions érémitiques tout au long de la rive du Sil eut son origine dans les fondations réalisées au VIe siècle par San Martín Dumiense et San Fructuoso de Braga.

Aujourd'hui, on peut jouir de cet environnement en faisant une croisière en catamaran sur la rivière Sil, en visitant les multiples monastères, les plus de cent caves de vins, en faisant une randonnée sur les anciennes chaussées royales, et il est possible de s'éloigner du bruit du monde dans les lieux saints où les ermites se retirèrent durant le Bas Moyen Âge.
Jour 5
Jeudi.
Baiona est une ville remplie d’histoire dont les origines remontent à l’époque romaine, mais la date la plus importante de son histoire est celle du 1er mars 1493. Ce jour-là arriva à son port la Caravelle Pinta, Baiona devenant ainsi la ville d’Europe qui fut la première à connaître la découverte de l’Amérique.

Dans cette jolie ville côtière, il y a beaucoup de choses à voir, comme l’Eglise Santa Maria de Baiona, la forteresse de Monterreal qui abrite le Parador, le calvaire de la Trinité, sa splendide ville ancienne, sa promenade maritime avec un port de plaisance très important, etc.

Les alentours de la ville offrent aussi de nombreux sites d’une grande beauté, comme le Mont de A Groba, depuis lequel les Rías Baixas semblent une aquarelle sobre et colorée, le cap de Sillero ou les Îles Cíes.
Jours 6 et 7
Vendredi et Samedi.
Tui est une ville frontalière, il suffit de traverser un pont pour se trouver au Portugal. Un village plein de recoins et de monuments de grande beauté, comme la Cathédrale Forteresse, qui s’élève sur la partie la plus haute du village. Sa construction commença en 1120. On trouve aussi à Tui l’ancien Temple de Santo Domingo et celui, plus moderne, de San Francisco.

Le Couvent des Clarisses, les "Encerradas" (« Enfermées »), et la Chapelle de la Miséricorde sont aussi à mentionner. Le baroque portugais se laisse sentir dans l’Eglise San Telmo, patron de la ville. Visitez également le Portugal, sur l’autre rive du Río Miño.