Route de la Costa Blanca et la Costa del Azahar

Profitez de l’est ensoleillé, de ses plages et criques, de sa culture et sa cuisine, de Jávea à Benicarló en passant par la cosmopolite Valence.

Jour 1
Sortie. Dimanche.
Nous commençons cette route qui longe la côte méditerranéenne à Alicante, terres situées au nord de la lumineuse et touristique Costa Blanca. Notre première étape est la jolie ville de Jávea/Xàbia, une ville de tradition marine qui conserve un centre historique intéressant avec des rues étroites pavées de maisons blanchies à la chaux, des bâtiments aux portes voûtées, des baies vitrées gothiques et des grilles en fer qui invitent à la promenade.
Mais sans aucun doute, son grand attrait est un environnement paradisiaque de plages, de criques et de beaux points de vue et un littoral paisible et ensoleillé idéal pour la pratique des sports nautiques et des activités sous-marines. Portez une grande attention à sa cuisine car ce serait un péché de ne pas goûter ses délicieux plats de riz, de poisson et de fideuás, et surtout les uniques crevettes rouges de la région.
Le parc naturel du Montgó, qui s'impose comme un protecteur entre Jávea et Denia, est tout proche. Il vaut la peine de visiter les magnifiques caps de La Nao, San Martín et San Antonio, ou le parc à thème Terra Mítica de Benidorm, tout proche, ou encore des endroits comme Calpe ou Altea.
Jour 2
Lundi.
Depuis le Parador de El Saler, vous aurez l'occasion de découvrir l'une des villes les plus attrayantes du pays. N'oubliez pas de visiter la Cité des Arts et des Sciences, conçue par Santiago Calatrava et de vous promener dans le vieux quartier de Valence : la Lonja, déclarée patrimoine mondial, le Marché central, la Cathédrale, le Palau de la Généralité, le Palais du Marquis de Dos Aguas, les tours Serranos ou Quart. Venez à l'IVAM, au centre culturel La Beneficencia et au Musée des Beaux-Arts pour admirer les fascinantes collections d'art et les expositions. Mais vous pouvez aussi profiter du golf, du spa du Parador, de la mer, de la plage et, au coucher du soleil, faire une promenade en bateau autour de l'Albufera pour admirer la beauté du coucher de soleil.
Jour 3
Mardi.
Sans quitter la côte et en allant vers le nord, nous atteignons Valence, l'une des villes les plus attrayantes, modernes et cosmopolites du pays. N'oubliez pas de visiter la futuriste Cité des Arts et des Sciences, conçue par Santiago Calatrava et de vous promener dans le vieux quartier : la Lonja de la Seda, déclarée patrimoine mondial, le Marché central, la Cathédrale - où il est impossible de ne pas monter le "Miguelete"-, le Palau de la Généralité, le Palais du Marquis de Dos Aguas, les tours Serranos ou Quart.
Les arrêts culturels obligatoires sont l'Institut valencien d'art moderne (IVAM), le centre culturel La Beneficencia et le musée des beaux-arts pour admirer ses fascinantes collections d'art et ses expositions. Vous ne pouvez pas quitter Valence sans goûter la paella, visiter la célèbre plage urbaine de La Malvarrosa, déguster ses célèbres glaces ou manger un authentique orgeat avec des fartons.
En fin de journée, peu d'expériences sont comparables à la contemplation de la beauté d'un coucher de soleil lors d'une promenade en bateau à La Albufera. En plein milieu du parc naturel, l'une des zones humides les plus importantes d'Europe et d'une grande richesse ornithologique, se trouve le Parador - un must pour les amateurs de golf en raison de son parcours prestigieux -, intégré dans les dunes et la forêt de pins qui l'entourent et avec une majestueuse plage vierge à ses pieds. Et bien que le lendemain vous deviez poursuivre votre voyage, la ville jouit d'une vie nocturne très animée où la nuit et le jour se rencontrent presque sans qu’on ne s’en rende compte.